POP IN GENEVE EDITION MIXTE – LES CHALLENGES

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Et voilàààà, tous les challenges de notre première édition mixte sont disponibles ici !!!

ART

 

KANGOUROUS & CRUSTACéS

Les participantes ont appris le fonctionnement d’un didgeridoo et essayé d’en faire sortir des sons contrôlés ! Tout cela au MEG, le musée d’ethnographie de Genève, qui rassemble près de 70.000 objets.

 

RéEL OU FICTIF

Dans l’Atelier de Stéphane, les participants se sont s’initiées à l’art contemporain avec deux artistes qui parcourent le monde pour diffuser leur passion et leurs créations ! Hauts les crayons Caran d’Ache !!
Si les « Butterfly Paintings & Drawings » de Mark Grothjan peuvent sembler formelles et graphiques, elles consistent en une séquence radiante de lignes parallèles, liées à des motifs aux points de fuite multiples, qui donnent une illusion de perspective. Daniel Orson Ybarra, lui, décline son oeuvre autour de l’observation méticuleuse de la nature et de ses formes multiples.
À partir de cette base il construit un univers organique et abstrait.

 

 

COUCOU SUISSE

Le temps s’est arrêté pour les popeuses qui ont pu découvrir à la Cité du Temps l’exposition d’art urbain de Timer. Aidés par l’artiste genevois lui-même, les participants se sont mis dans la peau de véritables graffeurs urbains en maniant la bombe comme jamais ! Qui sait ? Votre oeuvre se retrouvera peut-être un jour à votre tour sur les murs de la Cité…

 

TRAINSPOPIN

Le TGV Lyria file déjà plus vite que le vent à travers les montagnes. Mais si on mettait moins de 3 heures pour rejoindre la Suisse ? TGV Lyria et Riccardo Pagni vous invitent à imaginer le TGV du futur en lui donnant des ailes… 

Dans le somptueux Hotel Warwick, Riccardo Pagni donne des ailes et de la couleur aux machines ! Dans son bric-à-brac féerique et génial, vous flirterez avec le monde des songes. Un peu déglingués, souvent mobiles et toujours multicolores, les sculptures et tableaux de Riccardo sont tricotés aux pelotes de l’humour et de la poésie, dans un grand délire bricoleur. 

 

OBJETS TROUVéS

Concept store original et à la pointe de la tendance, Foound a ouvert ses portes en 2015 et soutient de jeunes artistes et entrepreneurs locaux tel que Eliran Ashraf. Coachés par cet artiste rebordant d’imagination, les popeuses ont pu apprendre l’art de la sérigraphie et repartir avec leur magnifique tote-bag personnalisé de Pop In Genève !

 

LA GRANDE RéCré 

Helvetiq est une marque de jeux de société accessibles et drôles. En plus, ils sont beaux. En plein coeur du Palais Eynard – le tout premier palais genevois – les filles se sont initiées au Stickman, un jeu où on dessine une figure en allumettes dans le dos de son partenaire qui doit ensuite identifier la figure qui a été dessinée dans son dos, parmi tant d’autres. Les équipes seront en compétition les unes contre les autres, avec une seule et même figure à dessiner dans le dos des coéquipières, et une seule carte correcte à retrouver sur la table…

 

 

CULTURE

THE MEUHSK

Dans le prolongement de son exposition Schnaps & Rostï, le Musée Ariana met en avant le symbole suisse de la vache et l’importance de l’argile. Pour cela, les participantes ont dû mettre les mains à la pâte! 

Apprendre à estamper une assiette en argile, la décorer avec une tête de vache et réaliser une photo originale et décalée : voilà le challenge qui attendait les participantes.

 

FAIRE TREMPETTE

Comment allier deux spécialités suisses en un challenge ? Faciiiile ! Il suffit de se remplir la panse avec du fromage suisse lors d’une fondue et, pour brûler la graisse, d’aller se faire fondre dans un sauna aux Bains des Pâquis…

On en profite pour vous révéler le secret le mieux gardé de la Suisse. Pour que votre fondue soit aérienne (et ne vous plombe pas l’estomac), il faut la faire avec… du Crémant ! On a testé et évidemment approuvé !!

 

HOME MADE

La Cave de Genève, une fierté locale ! Créée en septembre 1994, La Cave de Genève associe rapidement ses vins à la culture locale, comme l’exprime son slogan « Terre de Cultures ». À travers chacune de ses gammes de vins, c’est toute l’histoire passée et présente de Genève qui se dévoile. Et les filles ont pu goûter plusieurs vins différents ; au moins 6 cépages sont présents dans la région !

 

TIC TAC

La réputation de l’horlogerie suisse n’est plus à faire. Et celle de Bucherer non plus. Car c’est ici que sont produites les fameuses Rolex… 

Venez, on vous emmène dans le monde fascinant des maîtres horlogers !!! 

Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que la notion de ponctualité suisse vient de Jean Calvin, qui a mis en place au XVIème siècle des règles de ponctualité, avec pour objectif d’en faire une valeur morale pour la société. 

 

RALLYE GASTRONOMIQUE

Impossible de passer en Suisse sans se gaver de chocolat. Et on vous plonge dans le Rallye du Chocolat, une véritable institution à Genève ! 

Ouvrez le bec et soyez endurants !

A la fin du XVIème, le cacao est uniquement apprécié sous forme d’une boisson de luxe agrémentée d’épices et de miel. Archi-fan, le maire de Zurich décide d’importer la recette en Suisse. Depuis, les Suisses sont les premiers consommateurs de chocolat, avec 12kg par an et par habitant. Nous, on envisage de déménager :-)

 

EXTREME

 

ENVOLE-MOI

Les Bains des Paquis sont au coeur de la vie genevoise. Là, sous les lettres “POESIE” les popeuses se sont jetées les yeux fermés dans les eaux du Lac ! 

DRAGON

Pop In l’avait dit « on va mettre le feu au lac » !!! Et on a tenu parole !

L’expression d’origine, qui date du XXe siècle, est tout simplement “il n’y a pas le feu” : son message est très clair : s’il n’y a pas le feu, il n’y a aucune raison de se presser (sous-entendu : pour aller l’éteindre).

Si quelques facétieux ont jugé utile de rajouter “au lac”, c’est par moquerie de la proverbiale lenteur de nos amis suisses qui sont supposés avoir du mal à se dépêcher : “y’a l’feu ou bien ? Bon alors si y’a pas l’feu, on n’a vraiment pas besoin de s’presser” (à prononcer avec l’accent traînant et chantant suisse, bien sûr).

Teddy, cracheur de feu depuis plus de 10 ans, a enseigné son art aux participantes ! Petit coup de chaud pour les popeuses…

 

AIE CONFIANCE

Kssssssssss…. Le Vivarium de Meyrin et l’Ecole des Reptiles vous font découvrir leur passion. Qui oserez-vous regarder les yeux dans les yeux ? La couleuvre ? Le boa ? Le python ? Le dragon barbu ?

La phobie des serpents (ophiophobie) est la plus répandue au monde et touche les femmes comme les hommes. Certains anthropologues pensent qu’il s’agit d’une phobie innée inscrite dans la mémoire de l’être humain depuis la préhistoire. Ce qui ferait de l’ophiophobie non seulement la phobie la plus courante mais également la plus ancienne ! Dingue non ?

 

THE ONE

D’habitude pour un rappel, on vous dit toujours de ne pas regarder en bas. Mais là, ça vaut le coup d’oeil. La fôret, l’eau turquoise, les petits canards… Essayez d’en profiter, Murdeau vous rassurera ! !!!!

Le pont Butin a été construit avant la guerre pour le TGV, puis jamais utilisé. Il a tout de même coûté la modique somme de 11 millions de francs. Gloups. On nous a aussi raconté l’histoire de cet homme tombé dans les arcades. Pensant mourir de faim, il est tombé miraculeusement sur l’équipe de nettoyage au bout de quelques jours alors qu’elle ne passe qu’une fois… par an !

 

LES 50 ANS

Manor est une véritable institution à Genève. Cette année, ce centre commercial incontournable fête ses 50 ans : il a vu le jour le jour le 12 septembre 1967 après dix ans de travaux. Sans une ride, toujours dynamique, le grand magasin de la rive droite fête son demi-siècle et manifeste un vif intérêt pour le développement d’activités dans les gares de chemins de fer.

Manor a accueilli une descente en rappel de sa façade ! 

 

SPORT

 

SPARTIATES

Sous le Pont Butin, les filles ont réalisé un parcours spartiate en portant un tronc d’arbre ! Endurance et courage étaient de mise ! Ce parcours à été imaginé par l’agence Sport Quest. Cette salle de sport Genevoise se différencie des salles de fitness classiques en modifiant la perception et l’usage de la salle de sport qui devient un lieu de préparation et de développement physique, un incubateur de projet et non plus un lieu uniquement consacré à l’esthétique.

 

BRAAAZIL

Quand on dit Jiujitsu brésilien, certains pensent danse folklorique brésilienne dansée en string avec des tam-tams qui tambourinent… Erreur ! Les filles ont été initiées à un art martial brésilien que l’on surnomme aussi le jeu d’échec humain. Un sport moderne qui puise sa quintessence dans la technique, le timing et l’effet de levier plutôt que dans la force brute, permettant ainsi de dominer des adversaires au gabarit plus imposant. Au Jiujitsu contrairement à d’autres sports de combat il n’existe pas de catégorie !

ROCK & POLE

Coachés par des vrais stars du Pole Dance Suisse et genevois, nos participants ont pu apprendre les techniques de bases de la discipline. Grâce, agilité, souplesse et force ont été de rigueur aussi bien pour les femmes que pour les hommes ! On a senti que certains allaient sûrement se reconvertir après ce challenge…

 

MOUSSAILLONS

Le Lac Léman est au coeur de la vie genevoise. Impossible de ne pas y organiser de challenge avec Les Corsaires, l’asso incontournable ! Attention à bien vous tenir, il paraît qu’en octobre l’eau est froide !!!

HEY HEY

Non, le judo n’est pas d’origine suisse.

Mais Juliane et Valentin oui. Et ce sont ces deux anciens internationaux de judo qui vont vous initier à ce noble art au club des Eaux-Vives. Prêts ?

Hajime !

Le judo, littéralement la voie de la souplesse, est né au Japon en 1882. L’idée de Jigoro Kano son fondateur ? Populariser un sport permettant d’utiliser au mieux ses qualités physiques et mentales. Il paraît qu’il se serait inspiré de la nature du roseau, qui plie sous le poids de la neige ou du vent sans jamais se briser. Kawaii.

 

COMME SUR DES ROULETTES

Qui a dit que le roller était un sport d’ado ? Avec Tous en Rollers, les filles ont appris les bases du roller, les techniques de roller et quelques pas de roller artistique ! Dextérité et concentration étaient nécessaires pour réussir ce challenge !

 

GARDE FOU

En plein coeur de Genève au parc des Bastions, les popeuses se sont pris au jeu (d’échecs) et ont dû affronter les Cavaliers Fous sur un échiquier géant. Pas de doute, on tient le remake d’Harry Potter à l’école des sorciers !

 

SOLIDAIRE

ELECTRO YOGA

Se relaxer et s’ambiancer en même temps ? C’est possible ! Dans le concept-store Foound, les popeuses ont été initiées à l’électro yoga, fusion unique entre les postures traditionnelles de yoga et la musique électronique d’aujourd’hui. Namasté !

 

LA STEFAN DE DANIEL

Daniel Berset vit et travaille à Genève. En 1997, il crée la «Broken Chair», une sculpture monumentale de 12m de haut sur la Place des Nations, devenue désormais incontournable.

Daniel a construit son oeuvre autour d’un thème principal : la symbolique liée à la chaise, ou plutôt à la déformation de ce symbole en détournant ses aspects autant utilitaires et fonctionnels que son image traditionnelle de stabilité. La chaise revêt alors une dimension descriptive ; un support pour décrire les hommes. Grâce à Ikea, vous allez vous en donner à coeur joie ! 

 

ALERTE A GENèVE

Les sauveteurs de Genève s’occupent de tous les postes au bord de l’eau de la ville. Ils ont un métier à côté et font du bénévolat en tant que sauveteurs. Encadrées par l’association des sauveteurs de Genève, les popeuses ont appris les gestes de premiers secours grâce à 3 techniques de sauvetage : le paddle, le lancer de corde, et le lancer de bouée !

 

SOUS LES PAVéS…

Un mégot jeté par terre à Genève finit souvent sa course dans le Lac Léman ! Pour limiter la pollution du lac, l’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL) a mis en place une action de ramassage de mégots dans les rues en juin 2017 et elle réitère son opération avec Pop In the City !

En juin, 12 étudiants ont réussi à récolter 3 000 mégots en 1 heure, soit 150 000 Litres d’eau non pollués. Le 23 septembre, les popeuses ont récolté 24 000 mégots et pas moins de 33 000 le 7 octobre. Well done! 

 

CHAUVE QUI PEUT

Immersion dans l’habitat des chauves-souris ! Pourquoi ? Car en Suisse, on en dénombre près de 30 espèces. Elles sont même protégées sur l’ensemble du territoire par la Loi fédérale. Le Musée d’Histoire Naturelle leur rend hommage !

Tous les ans, la ville organise La Nuit de la Chauve-souris. Au programme ? Un grand Bal des Vampires, le retour de Batman, des ateliers et du maquillage chauves-souris, des visites guidées, ultrasons et écoute de chauve-souris en live, science mobile, parcours écologique dans le noir… et bien plus encore.