Petits portraits de Bruxelles

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Retrouvez ici des portraits passionnants de nos intervenants locaux, des habitants de la ville, de popeuses expatriées, de partenaires bienveillants !

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Lili Miremoi et je suis performeuse Burlesque

Ce qui fait de toi quelqu’un de spécial ?

Rien et tout, nous sommes tous quelqu’un de spécial… ce qui me différencie des autres c’est que je vis de ma passion, la danse et que j’essaye d’être libre le plus possible.

Quelle est ton actualité du moment ?

J’organise des rendez-vous Burlesque tout les deux mois au The Crazy Circle à Bruxelles ainsi que des cabarets  à l’os à moelle aussi à Bruxelles. Je performe aussi pas mal, je serai le 27 novembre à Lille, le 5 décembre à Bruxelles pour le cabaret de l’os à moelle, le 6 Janvier à Paris,…

Comment t’es venue ta passion ?

J’ai toujours fait de la danse ainsi que du théâtre, mais parents ne sont pas artistes mais m’ont fait évoluer d’un un milieu artistique. Je suis tombé amoureuse de la danse contemporaine vers 7/8 ans avec un spectacle de Mauro Paccagnella et puis plus tard avec les spectacles d’Alain Platel (chorégraphe Belge).

Ta plus grande galère / réussite professionnelle ?

Ma plus grande galère… financière… avoir assez de dates de prestations pour vivre et faire des costumes à chaque fois plus beaux (ça coûte cher le burlesque et ce n’est pas honteux de le dire)

Ma plus grande réussite… plein.

  • Avoir une résidence à l’os à moelle avec mon ancien collectif burlesque Show Me.
  • Avoir chorégraphier 14 femmes non professionnelles pour le spectacle Les Passantes joué à Bruxelles en 2012.
  • Organiser des soirées avec des artistes que j’aime.

Le voyage le plus décalé que tu aies fait ?

L’inde en sac à doc et tuniques indiennes pendant 15 jours pour jeter les cendres d’une personne aimée.

Comment as-tu entendu parler de Pop In the City ?

Pop in the City a entendu parler du collectif Show Me dont je faisais partie à l’époque et la collaboration a eu lieu.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’aventure ?

J’aime les défis, l’inattendu, le partage, du coup être le challenge extrême de Pop in Bruxelles et voir les réactions des femmes, rire avec elles, était vraiment exaltant.

Comment as-tu vécu cette journée ?

Trés bien. Quel plaisir de voir les sourires des participantes, leur enthousiasme…

Une anecdote particulière que tu veux partager avec nous ?

Notre challenge était de faire faire du tassel twirling aux participantes, autrement dit faire tourner des pompons sur les seins ! C’était super de voir les filles se laisser aller avec autant de joie.

Un mot qui te définit toi, mais aussi Pop In the City ?

Partage

Ton site / Facebook / Twitter ?