« Je suis très attachée à ma région et à mes montagnes». Laetitia a grandi dans les Hautes Alpes, au milieu des vignes. Les douze hectares de l’exploitation familiale achetée par son grand-père en 1954 sont son terrain de jeu.
Dans la famille, on sait que le respect des traditions est un gage de qualité. C’est pourquoi, encore aujourd’hui, les vendanges se font à la main.

Alors que ses parents reprennent le domaine et réhabilitent le cépage local

« Le Mollard » (la Petite Montagne), Laetitia rêve de devenir journaliste et de parcourir le monde.
Pendant plus de 15 ans elle fait ce métier avec passion, aux côtés de Paul Amar en tant que chroniqueuse, journaliste, rédactrice en chef.

Cette amoureuse du vin et des grands espaces reprend aujourd’hui la tête du domaine familial Allemand et lie avec brio ses deux passions. Elle écrit régulièrement pour Les Grappes, un blog où l’on échange autour de l’oenologie.
Pourquoi elle aime tant le vin? Le vigneron est pour elle un écrivain, un poète, le vin son moyen d’expression. Un elixir qui raconte une histoire, plein de rencontres et de voyages.

 

Et nous, nous sommes ravies de la retrouver à nos côtés pour notre deuxième édition à Risoul ! Le domaine Allemand est partenaire de l’édition de Risoul et nous sommes heureuses de vous faire découvrir deux de leurs vins typiques de la région : l’Orcanette blanc et la cuvée M et M rouge.

 

Voir le portrait de Catherine Mellot