Inspired by locals – épisode 1 : la calçada

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Qu’on fasse un Pop In the City pour 550 participantes, une entreprise ou des particuliers, notre but est le même : vous faire passer une journée inoubliable, bien sûr, mais avant tout vous faire découvrir une ville dans toute sa typicité.

 

On vous présente aujourd’hui la calçada et l’un de ses maîtres, Jorge Duarte, qui a animé à 2 reprises un challenge pour Pop In the City Lisbonne en 2017 et pour Pop In Entreprise en 2019.

MAIS C’est quoi, la calçada ?

La calçada est le « pavage » caractéristique de Lisbonne et du Portugal. Impossible de le louper : il recouvre la plupart des trottoirs et des places portugaises. Ce sont plein de petits pavés principalement noirs, gris et blancs, qui assemblés forment des motifs, dessins ou paysages. Le motif le plus répandu est le mar largo :

 

 

Les pavés sont taillés puis assemblés à la main par des artisans spécialisés : les « calceteiros ».

 

 

Née à Lisbonne, la calçada s’est ensuite répandue dans tout le Portugal et ses anciennes colonies. Aujourd’hui, peu nombreuses sont les personnes qui maîtrisent cet art. Jorge Duarte en fait partie. C’est pour cela que nous avons apprécié réaliser un challenge avec lui : chez Pop In the City nous tenons à vous surprendre en vous faisant découvrir des savoirs-faire et en favorisant la rencontre avec des locaux passionnés.

Jorge duarte, maître de la calçada

 

Jorge Fernando Monteiro Duarte a étudié la calçada à l’école des Calceteiros – Escola de Calceteiros – avant de devenir lui-même calceteiro professionnel. L’œuvre dont il est le plus fier est le portrait d’Amàlia Rodrigues, grande chanteuse portugaise de fado. Ce dessin ayant demandé extrêmement de rigueur et de précision commence sur le sol et escalade le mur.

 

 

Si vous êtes en balade au Portugal, vous pourrez reconnaître les réalisations de Jorge Duarte : il les signe toutes par 4 pierres en forme de cœur, le tout formant un trèfle.

 

 

En plus d’être calceteiro, Jorge est enseignant dans l’école qui l’a formé. Il transmet son art à des adultes et jeunes stagiaires, mais il organise aussi des activités de sensibilisation pour les plus jeunes. Son but est de leur inculquer le respect envers sa profession et sa discipline, qu’il prend très au sérieux.

l’Escola de calceteiros

L’école municipale des Calceteiros de Lisbonne est la seule école de calceteiros au monde. La ville l’a créée afin d’assurer la pérennité de l’héritage artistique qu’est la calçada.

 

En effet, cet art se transmettait par oral de génération en génération : il n’y avait aucune trace écrite. L’Escola de Calceteiros a donc voulu codifier cette technique et archiver son histoire.

 

L’école veille aussi à la préservation des œuvres existantes et à la création de nouvelles.

 

 

L’Escola de Calceteiros fait cependant face à une difficulté majeure. Peu de jeunes s’intéressent à ce métier : elle compte une vingtaine d’étudiants par an seulement. Selon Jorge Duarte, la grande diminution du nombre de calceteiros vient de la rudesse du métier : « Il faut rester assis sur un petit tabouret pendant des heures, ou à même le sol le dos courbé. Les conditions météorologiques peuvent également être difficiles, et la rémunération n’est pas en adéquation avec les exigences de la profession. »

 

Mais quand on voit les sublimes résultats, on comprend la satisfaction que peuvent ressentir les calceteiros devant leur travail accompli. Alors si vous cherchiez une idée de reconversion, vous savez où vous rendre 😉

 

 

Pour en savoir plus :

Escola de Calceteiros, Quinta Conde dos Arcos,  Av. Dr. Francisco Luís Gomes, 1800-180 Lisboa

Leur site internet

 

À très vite pour de nouveaux portraits,

L’équipe Pop In the City

 

Copyright : Rodrigo Cardoso for The New York Times