A Genève, nous avons rencontré Fanny, une hypnothérapeute au grand cœur.

Peux-tu te présenter ?

On m’appelle Fanny, mais j’aime utiliser tous mes prénoms…Fanny Loryce.
Peut-être que quelques adjectifs peuvent me présenter brièvement : curieuse, polyvalente, active, exploratrice du monde et de moi-même, introvertie et extravertie en même temps… une fille pleine de paradoxes et qui se sent en lien avec de très nombreuses personnes.

 

Ton signe distinctif ? Ce qui te rend originale ?

Je suis caméléon… Manger du foufou dans un village reculé d’Afrique Centrale, enfiler une robe de créateur pour assister à un évènement guindé, prendre le temps de participer aux changements sociétaux et de discuter de la pluie et du beau temps avec une grand-mère dans le bus.

 

Ce que tu voulais faire petite ?

Après une visite au Musée de l’Homme à Paris, je voulais être ethnologue… et je m’imaginais vivre avec différentes communautés du monde. Ça s’est réalisé… même si ce n’était pas en étant ethnologue.

 

Dans quel environnement as-tu grandi ?

Dans un environnement multiculturel à Paris, au sein d’une famille de cinéaste, où j’ai appris à être en contact avec tous les milieux.

 

Ce qui t’a poussée à te lancer ?

J’ai réalisé qu’en tant que travailleur humanitaire, nous avions trop peu d’outils pour rester…en forme…énergisé… et s’adapter au mieux aux expériences malgré l’éloignement. J’ai alors cherché les méthodes les plus accessibles et efficaces, jusqu’à devenir thérapeute en hypnose thérapeutique. Aujourd’hui, je suis ravie de faire profiter de cette recherche aux personnes de tout univers, à travers HypSelf et les workshops HYPNO-POCKET.

 

Ce qui t’inspire ?

L’activité urbaine, les balades à l’ile aux moines, boire un café seule au balto le dimanche matin, discuter au comptoir avec les habitués du zinc.

 

Ce que tu fais pour changer (un peu ?) le monde ?

Vu qu’en faisant de l’humanitaire, j’ai réalisé que ma contribution était limitée… j’ai opté pour d’autres approches, plus accessibles : être en accord avec moi-même, accompagner des personnes sur la voie du changement afin qu’elles se libèrent, penser à la paix…. La physique quantique continue de faire des découvertes sur le fait que tout est relié. Mon interprétation … si une personne va un peu mieux… tout le monde en bénéficie.
Il a été prouvé que des méditations / pensées collectives sur le thème de la paix réduisaient le niveau de violence grâce à cette intention. Imaginez si chacun de nous pensait à la paix 10 minutes par jours… on changerait le monde !

 

Peux-tu nous parler de ton projet ?

Accompagner et partager des outils simples et pratiques, rendant les changements professionnels ou personnels possibles grâce à une approche d’hypnose consciente et ludique (hypnose humaniste).
Au sein de HypSelf, les maitres mots sont simplicité, naturel, conscience, autonomie, et chacun son rythme.
Pour certains sujets, on est plus fort à deux, mais on peut aussi avancer sur son chemin en toute autonomie. C’est l’idée des sessions HYPNO-POCKET. La suite du projet ? Grâce à la collaboration ; y ajouter d’autres approches, agrandir les perspectives pour permettre la découverte d’outils complémentaires.

 

Des tips d’hypnose thérapeutique à faire chez soi ?

Tout ce que l’on fait en imagination est « vrai » pour 95% de nous. Rêver, ouvrir les possibilités, s’imaginer être une fleur qui s’ouvre délicatement, retrouver son langage d’enfant et opérer les changements. En état d’hypnose, l’accès à nos ressources inconscientes est démultiplié… profitez-en.

 

La ville qui te ressemble le plus ?

Chaque ville qui dispose d’un quartier de ruelles animées… ma créativité se développe dans cet environnement….Paris, Kinshasa, Bukavu, Barcelone, Genève…