Fais cooooomme l’oiseaaaauu !

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Il se trame toujours quelque chose sur les rives californiennes. En 2006, des adeptes du « healthy way of life » ont eu une idée un peu folle : faire du yoga, tout en enchaînant des acrobaties. On ne sait pas vous, mais exécuter le cobra au sol est déjà une figure périlleuse pour nos corps peu flex, alors bon courage…

A Séville, Hélène a eu la lourde tache d’apprendre ce sport à nos popeuses et de les rendre aussi malléables que du chewing-gum ! Défi remporté haut la main ! Rencontre…

 

Peux-tu présenter ? Et présenter ton concept ?

Moi c’est Hélène !

Je fais du sport depuis toute petite ; j’ai commencé la gym à 5 ans. J’en ai fait 15 ans, puis de la capoeira pendant quasiment 10 ans ; désormais je fais du trapèze volant et de l’acroyoga ! J’ai toujours adoré le sport, c’est pour moi le meilleur moyen de se changer les esprits, de se ressourcer et surtout de se faire des amis !

En ce moment, je suis en train de lancer « Fun in the Air », qui propose des ateliers autour de l’acroyoga dans le cadre de teambuildings ou d’événements entre particuliers (EVJF/EVG, anniversaires…). Une occasion unique de travailler sur la communication & la confiance dans une atmosphère sportive et bienveillante  … et surtout de passer une heure ou deux à rire ensemble !

 

Ton signe distinctif ? Ce qui te rend originale ?

Peut-être mon énergie débordante ? J’ai du mal à m’arrêter … En fait c’est simple je ne m’arrête jamais :) ! D’ailleurs en ce moment je suis fan du concept de « slasheur » ; ça me correspond tout à fait ! Le principe ? Cumuler plusieurs activités. Parce qu’on a tous de multiples qualités qu’on ne peut parfois pas toutes exploiter dans un seul et même job, être un slasheur permet de s’épanouir sur différents domaines qui peuvent être très différents. Ca permet aussi de relativiser le poids de chacun des jobs et de prendre du recul !

 

Ce que tu voulais faire petite ?

Cascadeuse !!! Je crois que je me suis perdue en chemin…

Dans quel environnement as-tu grandi ?

J’ai eu la chance de grandir au sein d’une fratrie. Je ne peux pas vivre sans ma famille, c’est ma bouffée d’oxygène.

J’ai grandi dans un univers très entreprenarial ; donc essayer et prendre des risques est quelque chose d’assez naturel dans ma famille.

Ce qui vous t’a poussé à te lancer ?

Euh … Pop In ?

J’avais envie de me lancer depuis quelques mois, et puis je n’avais pas encore osé… J’ai toujours aimé transmettre pourtant ! De 13 à 21 ans, j’ai été monitrice de gym des plus jeunes que moi. J’adorais ça, mais j’ai dû arrêter quand je suis partie faire mes études dans une autre ville.

J’aime voir ces visages qui s’illuminent quand les gens réalisent ce qu’ils sont capables de faire quand ils se font confiance !

 

Ce qui t’inspire ?

Absolument TOUT !

Je passe mon temps à tester, à découvrir de nouveaux trucs.

En ce moment je suis fan de One Minute Project, je me lance dans la fabrication de mes cosmétiques et je me passionne aussi pour la nouvelle tendance des Smoothies Bowl (ou l’incroyable tendance qui permet de démarrer sa journée par un mélange de banane & de pâte à tartiner aux noisettes bio …).

Ce que tu fais pour changer (un peu ?) le monde ?

J’essaye d’avoir un mode de vie sain … en toute gourmandise ! Je suis en plein cercle vertueux de prise de conscience personnelle : j’ai commencé par consommer bio à la maison, puis à virer flexitarienne, puis à ne quasiment plus mettre les pieds en grande distribution … Et désormais j’élève amoureusement Eliott & sa famille : ce sont les habitants de mon lombricomposteur d’intérieur !

Et à côté de cela je pratique l’effet papillon !

Par exemple ça fait rire tous mes potes parce que je passe beaucoup de temps à leur raconter les épisodes de la vie rebondissante d’Eliott … Sauf que maintenant je ne peux plus faire un diner sans qu’on me ramène des épluchures ou des cartons à composter …Et qu’on me demande de ses nouvelles … Et comment se procurer un lombricomposteur ! (NB : il suffit de demander à la Mairie de votre ville !). Bientôt, tous mes potes seront contaminés par la folie du lombricomposteur !

Plus sérieusement je pense qu’on est nombreux à avoir envie d’avoir un impact positif sur notre environnement, mais qu’on ne sait pas toujours par quoi commencer. Et que si on échange sur nos bonnes pratiques (ou nos échecs !), c’est plus facile pour l’autre de se lancer, c’est rassurant. Alors je suis aussi preneuse de vos tips pour changer le monde !

La ville qui te ressemble le plus ?

Celle que je ne connais pas encore mais dans laquelle Pop In va m’emmener en 2017 !

 

Hélène organise un stage d’acroyoga. Toutes les infos ici

Découvrez aussi Elizabeth et l’art sur self conscience ici

 

Crédit photo : Ville Savimaa