A Toulouse, l’Occitan est omniprésent dans la vie de tous les jours. Le nom des rues, les stations de métro… Et surtout, un argot très particulier qui, si on n’est pas averti, peut conduire à des situations cocasses ou à des quiproquos gênants. Prêtes pour votre première leçon ?

Mascagner

Je mascagne, tu mascagnes, il mascagne, nous mascagnons, vous mascagnez, ils mascagnent. Ne nous regardez pas avec ces yeux de merlan frit, c’est un VRAI verbe. Ça veut dire « galérer », ne rien savoir faire de ses dix doigts, avoir deux mains gauches.

On a prévu quelques challenges toulousains où vous aller « mascagner » et où ce mot prendra tout son sens ! On hésite même à rajouter une palme spéciale « bricole & mascagne ».

 

Etre complètement fada

Yves Montand dans Manon des Sources a bien contribué à la démocratisation du terme « fada ». Un « fada », c’est un fou, une personne qui serait par exemple capable de descendre une tour de 20 mètres la tête en bas, d’affronter des gladiateurs dans une arène ou de prendre un cours de pole dance dans une maison close. Non non, on ne vise personne !

 

Avoir la cagne

Avoir la flemme, être terrassé par la chaleur. Expression trèèèèès utile pour les popeuses qui feront du stop « J’ai une de ces cagnes. Vous voudriez pas m’emmener en voiture jusqu’à la place du Capitole ? » 

 

Chocolatine

Dans le Sud-Ouest, pas question de céder à la pression des autres régions : un pain au chocolat est un morceau de pain dans lequel on met du chocolat. #résistance

Si vous ne voulez pas vous griller en rentrant dans une boulangerie toulousaine en commandant votre petit-dej’, vous feriez mieux de rejoindre rapidement le club des défenseurs de la chocolatine.

 

Macarel !

Ça, c’est plutôt une expression que les grands-mères utilisent.

C’est le mot poli pour punaise ou pu****. En roulant le « r », c’est encore plus authentique !

 

 

Pop In the City pose ses valises le 1er juillet à Toulouse.

Dévorer un cassoulet en moins de 5 minutes, rentrer dans la mêlée et plaquer comme un joueur du Stade Toulousain lors d’un match sans merci, traverser le Capitole en monocycle, essayer de dompter la Garonne, ça vous tente ? 

Les inscriptions ouvriront le mardi 17 janvier. 

Si vous avez des questions sur le concept, on répond à tout ici.