Anne est une hyperactive. De celles qui ne passent jamais un week-end à rien faire. Passer des vacances étendue sur une serviette de plage, très peu pour elle. Et pour l’été 2017, Anne a mis les petits plats dans les grands.

Etape 1 : le festival de beach volley

Si certains passent un week-end entier à écouter de la musique et à se trémousser au milieu de la foule, d’autres, comme Anne, préfèrent les festivals de beach volley. Avis aux intéressés : le festival s’appelle les Estivales de volley des Côtes d’Armor et a lieu tous les ans. 10 jours de sport intense, de baignades rafraichissantes dans la Manche à 15°, de barbecues entre festivaliers avant l’extinction des feux à 22h. Faut pas abuser, demain il faut se lever tôt pour tâter le ballon.
Une chose est sûre, en 2018, Anne y sera. Faites attention, elle est redoutable.

 

Beach_Volley_(8143063908)

Wikipedia commons

Etape 2 : la semaine entre copains

Direction des contrées plus chaudes. C’est à Frouzins (prononcé Frouziiinnsssee et non Frouzain), tout près de Toulouse, qu’Anne continue ses vacances. Au menu : apéro, piscine, apéro, piscine, apéro, piscine… Et nuits à la belle étoile. Enfin, quand Anne arrive à se coucher avant le petit jour.
Après cette semaine d’oisiveté – toute relative – Anne laisse ses joyeux compagnons à leur farniente… Il lui faut de l’action !

Etape 3 : apprendre à mener sa barque

Pour sa dernière semaine de vacances, Anne a décidé de se lancer dans un stage de voile, une activité qu’elle a délaissée depuis 4 ans. Apparemment, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.

Là, au milieu de tous ces inconnus, Anne panique un peu. Comme au premier jour d’une colonie, chacun est dans son coin. Trop timide pour même regarder l’autre dans les yeux. Et puis finalement… Les levers à 7h45, les retours sur la terre ferme à 19h, la préparation des repas, le maintien du bateau face au vent déchaîné, les chansons de marins chantées à tue-tête… Ça soude !

 

Et on ne parle même pas des soirées au Lou Bar, de sa bière, de son vin blanc et de ses huîtres, un combo suffisant à faire tenir l’équipe de voileux toute la soirée malgré les visages marqués par le sel et la fatigue.

 

Du couple sportif qui vit en caravane au quarantenaire fou qui veut tester tous les sports du monde, à la petite jeune qui rêve de faire de la voile son métier, Anne repart avec un répertoire de nouveaux copains bien rempli. Et l’année prochaine, elle sera là, c’est sûr !!!

 

20170805_194731

 

Si vous aussi vous avez envie de vous lancer dans un stage de voile, c’est vers les Glénans qu’il faut vous tourner « une école de voile, une école de mer, une école de vie ». Bref, comme dirait Paco, le mono de voile : « ça envoie du steak !! »

 

Avis aussi à celles qui veulent participer au challenge Pluri’elles : une régate de voile 100% féminine sur la base des Glénans de Marseillan, pour débutantes comme confirmées. Si vous faîtes un tour là-bas, passez le bonjour à Paco et Mélo de la part d’Anne (si vous avez retrouvé son prénom) !

 

Envie de faire l’autruche et d’oublier que les vacances sont finies ? Venez lire les vacances de Maud au Pays Basque, ou celui de Martine à Miami.