Chicabam, chicabambam. Sur votre vélo, dans la rue, dans le métro, cette petite musique vous suit partout et vous donne une envie de jeter d’épaule frénétique.

Chicabam, chicabambam. Un souffle venu d’ailleurs envahit les rues de la capitale. Rio est tout proche : dimanche 26 février, le Carnaval de Paris est de retour. Préparez-vous à envoyer du déhanché comme Shakira.

Au Brésil, le Carnaval est une institution. Pendant 10 jours, l’économie du pays s’arrête, et le peuple vit. On vous dit même de ne pas tomber malade, il n’y a pas de médecin aux urgences ! On ferme son bureau pour s’entasser dans des rues bondées à boire des bières, manger un solide acarajé pour se tenir au ventre pour tenir les heures non dormies !!

 

3 semaines avant : on commence en douceur
Ce sont les défilés populaires pré-carnavalesques pendant lesquels les différentes écoles de samba s’entraînent pour la semaine de Carnaval. Les rues des villes débordent de couleurs, de batucadas et de blocos – ces groupes de percussionnistes qui accompagnent les personnes déguisées. Et un rythme emblématique : la batida. Quand on pense qu’au premier Carnaval de Rio, la valse et la polka étaient à l’honneur – omniprésence des traditions occidentales oblige – on se dit que l’ambiance devait être nettement moins déjantée. Heureusement, dès 1917 tout était rentré dans l’ordre et la samba enflammait les rues.

 

Ce n’est sans doute pas par hasard si l’autre grand moment du Carnaval est l’enredo, le défilé des écoles de samba. Profusion de plumes, de paillettes sur des chars plus impressionnants les uns que les autres. Les défilés durent de 21h à 6h du matin. Y a pas à dire, au Brésil on sait faire la fête. A Rio, après une longue procession elles se retrouvent toutes dans un stade, et les places sont vendues des mois à l’avance.

 

Vous n’avez pas le temps – ni l’argent – d’aller vivre cette semaine de folie à Rio ? Pas de panique, c’est le Brésil qui va venir à vous. Fans de costumes et de danse, rendez-vous ce dimanche pour la 20ème édition du Carnaval de Paris. Pour les plus endurants, 5h de liesse vous tendent les bras : départ à 14h30 place Gambetta et direction la place de la République où les plus motivés pourront se déhancher jusqu’à 20h.
Le thème de l’année ? La ronde des fruits et légumes autour du monde. Certes, on est loin des bikinis brésiliens super sexy et on suppose fortement que votre chaloupé en prendra un coup déguisé en potiron. Sinon vous pouvez aussi opter pour un costume à la Joséphine Baker avec des bananes autour de la taille et les seins à l’air. Comme disent les Brésiliens : « LEGAL » (c’est beau).

 

Toutes les informations sur le Carnaval de Paris ici.
Si vous voulez encore plus de bonnes adresses brésiliennes à Paris, rendez-vous le 22 avril pour le Jetlags Paris. Tout est ici.