À la table de Zé *Vizeat*

Partager sur FacebookPartager sur Twitter

Le 20 mai, les popeuses s’invitaient à la table de Zé pour un challenge culinaire traditionnel. Rencontre avec ce lisboète à l’âme voyageuse devenu un des ambassadeurs du concept Vizeat au Portugal.

Peux-tu te présenter ?

Citoyen du monde, et très fier de mon héritage culturel en tant que Portugais né à Lisbonne mais dont la personnalité a été façonnée par de nombreux voyages. 

Aujourd’hui, je divise mon temps de travail entre l’ingénierie des transports, mon activité de coach bien-être et des activités liées au tourisme et à la cuisine. J’adore consacrer du temps à ma famille et à mes amis. Prendre soin de moi-même, mais surtout des autres.

 

Ton signe distinctif ? Ce qui te rend original ?

“One of a kind!” Je suis très curieux, j’adore apprendre et explorer, des pays, des lieux et des métiers différents. J’aime le partage et je suis toujours ravi et émerveillé de rencontrer de nouvelles personnes.

 

Pourquoi as-tu décidé d’inviter des voyageurs à ta table ?

J’ai toujours reçu à la maison. Des amis, leurs amis, qui sont également devenus des amis, et qui, à leur tour, sont venus avec des amis etc. J’accueille les voyageurs que je reçois comme si c’était ma famille ou mes amis. Et la perspective de faire de nouvelles rencontres est toujours aussi plaisante.

Au-delà de ça, j’aime évidemment partager et faire découvrir la cuisine portugaise : son histoire, ses saveurs et particularités, mais c’est surtout l’expérience humaine qui me motive. En général, ce sont toujours de belles personnes, qui ont envie de connaître l’autre mais qui sont aussi très généreuses et se laissent apprivoiser. Pour moi, la meilleure manière de faire connaissance c’est autour d’une table, avec de  bonnes choses dans l’assiette et du bon vin dans les verres !

 

Ton sujet de conversation préféré entre le plat et le dessert ?

La conversation est toujours très libre, et tout à fait unique comme les personnes et les moments que nous vivons. On parle beaucoup de nourriture, mais aussi des uns et des autres. Je suis toujours surpris de voir à quel point les gens finissent par se livrer, simplement et intensément.

 

Une astuce imparable pour décoincer les voyageurs un peu (trop) timides ?

Comme je reçois chez moi, les voyageurs se sentent très vite à l’aise et comme des amis (même s’ils ne le sont pas – du moins pas encore). La recette est simple : une ambiance chaleureuse, un sourire sincère, une authentique envie de recevoir, et bien sûr…: un toast de bienvenue avec du moscatel.

 

Ta plus jolie rencontre à ce jour ? La plus improbable ? 

Il y a quelques rencontres remarquables, des personnes qui sont devenues des amis, des individus, des couples et des familles qui sont restés amis, élargissant notre “famille de cœur” internationale. 

Mais je dirais que le plus improbable est d’avoir reçu un groupe de popeuses, toutes aussi joyeuses les unes que les autres. Je dois avouer que 200 cours de cuisine dans mon salon (de 15m2 !!), c’était un grand défi. Mais ça a été un grand bonheur de les rencontrer !

 

La ville où tu rêves de partir ? Le plat que tu aimerais y goûter ? Et si tu étais une popeuse, quel challenge rêverais-tu d’y faire ?

La grande majorité des villes où je suis allé. Je me suis toujours facilement imaginé y vivre. Et je pense que ce sera pareil avec les villes qu’il me reste à explorer. 

Pour la cuisine, c’est pareil. Je suis toujours très curieux de goûter les plats typiques du pays, de la région et comprendre pourquoi et d’où ils viennent. 

Être un popeuse est déjà un défi en soi, et l’énergie que j’ai sentie dans le groupe m’a donné envie de devenir popeuse. C’est déjà un rêve ça, non ?

 

Un dîner parfait ce serait avec…. ? 

La famille et les amis, une énergie lumineuse, des grands sourires et un bonheur partagé.

 

Si vous aussi vous voulez vous inviter à la table de Zé, c’est possible. Il vous suffit de vous rendre sur le site de VizEat et de réserver un dîner en compagnie de . C’est super !!